Colloque mars 2011

Imprimer

Lutter contre la vacance immobilière

photos : cliquez ICI


Environ 300 participants enthousiastes ont assisté au colloque « La lutte contre la vacance immobilière », organisé le 25 mars 2011 aux Facultés Saint-Louis par l’Institut de recherches interdisciplinaires sur Bruxelles, des mêmes Facultés, et par la Fondation PRO RENOVASSISTANCE. L’événement était rehaussé par
la présence de la princesse Claire, présidente d’honneur de la Fondation, très concernée par le sujet puisqu’elle est elle-même géomètre expert immobilier.

Il faut dire que le thème suscite une grande mobilisation, non seulement parmi les nombreuses associations qui s’occupent du logement mais aussi dans les administrations et parmi le personnel politique. La situation est grave : on compte entre 15.000 et 30.000 logements vides à Bruxelles pour plus de 36.000 demandes de logement social, a souligné Ludovic Vandeputte, président de la Fondation. Or, notre constitution prévoit le
droit au logement pour tous.

Les pouvoirs publics disposent de moyens mais ils ne sont pas suffisamment mis en oeuvre ou pas assez efficaces pour répondre aux besoins les plus urgents. Le professeur Nicolas Bernard, un de nos meilleurs spécialistes en droit du logement, l’a expliqué dans son exposé sur le cadre réglementaire de la lutte contre la vacance immobilière. De quoi inspirer à nos législateurs quelques perfectionnements légaux pour mieux répartir les logements, réduire leur coût et les attribuer aux plus démunis.

Le colloque était très riche en informations, en descriptions d’expériences réalisées dans des communes bruxelloises et wallonnes. Les idées et les moyens humains ne manquent pas. Une certaine volonté politique non plus, comme en témoignait la présence de deux bourgmestres de la Région bruxelloise. Mais elle n’est pas assez forte ni assez généralisée, semble-t-il, pour apporter des solutions d’ampleur à ce problème.

Les participants ont ensuite pu effectuer des visites sur le terrain fort intéressantes - rénovations réalisées ou projetées - et parfois surprenantes : des occupations précaires d’immeubles à l’abandon.

A ceux qui n’y étaient pas, nous conseillons la lecture des actes de ce colloque passionnant, que l’on peut se procurer (30 euros) aux Facultés Saint-Louis ou à la Fondation PRO RENOVASSISTANCE.

Cliquez sur les petites photos

 

 

Copyright 2016 Colloque mars 2011. Powered by www.prorenovassistance.be / Joomla templates. All Rights Reserved.